ARIANE BRUNET, UNE FUSÉE TRÈS TENDANCE

Vendredi, 14 juin 2013, LaMétropole.com

Assise sur un divan blanc du Loft le 4e, Ariane Brunet fait le portrait d’une jeune artiste authentique et ambitieuse.

Après une session de coiffure et maquillage, elle sera habillée par sa styliste Izabel Soucy pour un shooting photo qui fera la une du grand numéro du mois de septembre du magazine de mode Tendances. « On ne pourrait pas imaginer un visage plus juste pour représenter la rentrée culturelle actuelle » dit la rédactrice en chef Émilie Gagnon. Le 28 aout prochain, cette chanteuse/compositrice/interprète sortira Fusée, dont le single « Bagatelle » est déjà en ondes.


Ariane Brunet avec Izabel Soucy et Eric Sicotte. Art par Melissa del Pinto.

La voix unique et l’instrumentation sophistiquée d’Ariane Brunet lui ont valu des nominations à l’ADISQ, la plaçant parmi les artistes francophones les plus appréciés de sa génération. Si son premier album Le pied dans ma bulle, sorti en 2010, était inspiré par sa première histoire d’amour, le deuxième opus de Brunet s’annonce « un peu plus dark » : les chansons sont ressorties de sa première grande peine d’amour. « Il n’aimait pas ma musique! » nous confie la blonde radieuse de 22 ans qui dit avoir appris ainsi qu’il «n’est pas important de plaire à tout le monde. »

Étudiante en chant, en guitare, en jazz et maintenant en communications, Ariane assume son amour de la musique pop – même si le jazz et le indie-rock restent toujours de fortes influences dans ses compositions – comme dans « Là tu voles », dont le vidéoclip a été tourné au Loft le 4e l’an dernier.


Assise sur un divan blanc du Loft le 4e, Ariane Brunet fait le portrait d’une jeune artiste authentique et ambitieuse.

« Quand j’étais petite, c’était toujours moi qui chantais et entertainais le monde dans les partys de famille. J’écoutais Céline Dion et Whitney Houston – beaucoup de Whitney Houston » avoue-t-elle. Maintenant elle préfère Feist, Adele, Jason Bajada, la coqueluche de l’indie francophone Karim Ouellet, et son amie la chanteuse Nadja(pour qui elle écrit deux chansons, en passant). Au-delà de ses talents et qualités évidents, l’ascension fulgurante d’Ariane s’explique aussi par son ouverture au public, un élément essentiel dans le monde de la pop.

« Je suis vraiment accessible : je réponds à chacun des courriels des fans et à chacun des Tweets moi-même. C’est important parce que c’est eux qui t’encouragent et qui viennent voir les spectacles » dit Ariane avec une sagesse précoce. Vous n’avez qu’à la suivre pour le tester @Ariane_Brunet (sur Twitter).

Avec la sortie de Fusée prévue pour le 28 août à l’Astral, Ariane Brunet  s’apprête à un été un peu plus relax que ses derniers mois d’écriture et d’enregistrement.  Elle déménage ce mois-ci de la maison familiale de la banlieue montréalaise à un nouveau chez elle sur le Plateau Mont-Royal (et oui, cher lecteur, le Plateau c’est toujours cool). « Il n’y personne de stable dans ma vie – mais il y a toujours plein de gars. À 22 ans, il faut en profiter quand on en a la chance. »


Le shooting pour TendancesMag avec Ariane Brunet au Loft le 4e paraitra dans le numéro du mois septembre. Styliste : Izabel Soucy; Maquillage par Mikael Goyette;  Photographe : Sabrina Belzil. 

Journaliste : Jordan Arseneault

APOLLO L’AGENCE